Bienvenue sur le site web du FC Rodange 91 - Un Club, Une Histoire, Une Passion...

Le Coin de la Presse

29.08.2016 09:36

Rodange, l'esprit de groupe

Cinq absents samedi soir du côté de Rodange pour la première à domicile des Rouge et Noir face à Grevenmacher : Beretta, Albert Ramdedovic, Yao, Shuki et Coimbra n'étaient pas sur la pelouse du stade Jos-Philippart pour cause de vacances ou pour raisons personnelles.

Tout le monde sait, et particulièrement à Rodange, que les reprises de championnat posent un problème en termes d'effectif.

Mais ne comptez pas sur Seraphin Ribeiro, l'entraîneur du FC Rodange 91, pour chercher des excuses si jamais les affaires tournent mal pour son équipe. Au coup d'envoi de la rencontre, le technicien veut au contraire louer les certitudes de ceux qui sont présents sur la feuille de match  : « Des absents, il y en aura tout le temps. Pour moi ce qui compte c'est l'esprit d'équipe. Je sais que j'ai un groupe de qualité composé de 25  joueurs et peu importe ceux qui jouent. Je sais que je peux compter sur eux à l'image du jeune Alverdi. » Et il faut bien reconnaître que le précoce milieu de terrain (pas encore 17  ans) a contribué jusqu'à sa sortie à la 74 e  minute au succès de son équipe sur le score de 2 à 0.

Il aura fallu un lob magistral de Boulahfari et une frappe rasante d'El Guerrab en fin de rencontre pour que les supporters locaux assistent à la première victoire de la saison de leurs favoris. Mais rien ne fut facile pour les coéquipiers de Marinelli qui donnent l'impression de gérer la première mi-temps, mais les coups francs de Rolandi (23 e , 34 e ) ne trouvent pas preneur dans la surface. Ce seront d'ailleurs les deux seules opportunités de but malgré beaucoup d'engagement et une grosse envie de part et d'autre. « Dans une première période comme ça où il n'y a pas beaucoup d'occasions, les coups de pied arrêtés peuvent débloquer la situation. De ce côté-là, on sait que l'on peut être dangereux car on a de bons joueurs de tête », souligne Seraphin Ribeiro.

Et ses gars ont de la réserve. Un magnifique travail d'Hornuss et un petit bijou de lob de Boulahfari donnent d'abord une avance aux Rodangeois (64 e ). Ensuite, El Guerrab profite d'un caviar de Boulahfari pour doubler la mise (2-0, 85 e ). Il faut dire que Goedert, au prix d'un réflexe extraordinaire, avait privé les visiteurs de l'égalisation sur un missile de Trierweiler (67 e ). Avec des recrues d'expérience comme Hornuss, El Guerrab, Boulahfari, Tape et ses nombreux «jokers», Rodange peut raisonnablement afficher des ambitions. Pour Grevenmacher, le temps presse déjà...

«Pour calmer nos ardeurs...»

Rachid Boulahfari (Rodange)  : «Ce soir, on a montré que l'on était une vraie équipe. Tout le monde a fait son boulot sur le terrain et cela a fini par porter ses fruits. Comme le week-end dernier, on a fait un très bon match mais, cette fois, on est parvenus à concrétiser nos occasions. On sait qu'avec les joueurs que l'on a, un mélange de joueurs expérimentés et de jeunes, on est capables de faire de belles choses.»

Gabor Pataki (Grevenmacher) : «Il nous manque des joueurs d'expérience pour mettre le pied sur le ballon et calmer certaines de nos ardeurs dans un match. Pour l'instant, rien ne fonctionne et pourtant on a des joueurs de ballon capables de faire la différence. On prend ce premier but qui nous fait mal et qui leur a laissé plus d'espace pour jouer les contres.»

Hornuss rate le penalty le plus insolite de la saison

Au retour des vestiaires, Aliu et Grevenmacher mettent plus de pression sur le but de Goedert. Quand le Mosellan Ibrahimi, alors à l'échauffement, a la mauvaise idée de toucher le ballon dans l'aire de jeu. Au bout de 10 minutes de palabres, l'arbitre applique finalement le règlement malgré les protestations des coéquipiers de Gaspar : carton jaune pour le remplaçant du CSG et penalty sanctionnent une faute pour le moins insolite. Mais la frappe d'Hornuss trouve sur sa trajectoire les gants d'Augustyn (56 e ). Sur le banc de Rodange, on se dit à ce moment-là que, tout comme au Swift, la finition n'est toujours pas bonne lorsqu'on rate le penalty le plus cadeau de la terre...

 FC RODANGE 91 - CS GREVENMACHER 2-0 (0-0)

Stade Jos-Philippart. Bonne pelouse. Arbitrage de M. Civovic, assisté de MM. Fernandes et Araujo. Environ 200 spectateurs.

Évolution du score : 1-0 Boulahfari (64 e ), 2-0 El Guerrab (85 e ).

Cartons jaunes : El Guerrab (70 e ), Marinelli (74 e ) à Rodange. Ibrahimi (53 e ), Dervisevic (60 e ) à Grevenmacher.

RODANGE : Goedert - Vantard, H. Ramdedovic, Tape - Rolandi (65 e Bishevac) - Alverdi (74 e Rozier), Marinelli, Bahovic - Boulahfari (90+5 De Oliveira), El Guerrab, Hornuss.

GREVENMACHER : Augustyn - Musliu, Ontiveros, Marques (77 e Goncalves), Speller (74 e Ibrahimi) - Pataki, Trierweiler, Dervisevic, Gaspar - Sözen, Aliu (90+5 Reckovic).

 

Le correspondant du Quotidien Gilles Tarral

Retour

Suivez-nous sur

Ce site utilise des cookies pour obtenir des statistiques d'utilisateurs. Vous trouvez des détails dans nos conditions d'utilisations. En savoir plus...